VOYAGE DE PATRICE TALON EN CÔTE D’IVOIRE : Quel choix de priorité ?

Reading Time: 1 minute

Alors que les conséquences du verrouillage des frontières entre le Bénin et le Nigéria assiègent les populations, le président TALON à fait le choix du voyage vers la Côte D’ivoire pour selon les informations recoupées le règlement des intérêts régionaux. Circonspections et interrogations s’observent chez les Béninois. L’économie de l’attention se soulève du point où l’on attendait un voyage vers le Nigéria pour régler de manière objective et bilatérale les problèmes de verrouillages des frontières. Les analystes à la petite semaine conviendront que le président Talon à rencontrer son homologue Nigérian au sommet du Japon et que les intérêts du Bénin peuvent aussi se régler de manière régionale en Côte D’ ivoire, se serait oublier l’ampleur des difficultés que traversent les Béninois aujourd’hui par rapport aux verrouillages des frontières. La mévente des petits commerçants, la hausse des prix des denrées de premières nécessités et du carburant de contrebande, la disette dans les familles et la peur du lendemain. Ne serait-il pas alors loisible d’abattre toutes les cartes diplomatiques actuelles au sujet des frontières verrouillées ? N’est-il pas temps de trouver les clés de lectures appropriées avec le grand voisin du Nigéria ? Ne doit -on pas montrer son empressement à régler le problème en s’y rendant à Abuja, Lagos et autres ?
Comme une bête sur la charogne, le gouvernement du Bénin devrait prendre à bras le corps le problème du verrouillage des frontières pour éloigner la misère, la stupeur et la colère qui étranglent les populations. Pour quantifier les choses à leur juste gravité, il faut que l’on s’interroge sur sa capacité de production pour palier au protectionnisme du Nigéria et s’interroger sur la qualité de la gestion du pays.

Emmanuel Dikongué

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Reading Time: 1 minute