MINISTÈRE DU CADRE DE VIE : les travaux de construction de la 1ère Station publique de Traitement des Boues de Vidange (STBV) du Bénin lancés.-NordBenin.

Reading Time: 2 minutes

Le ministère du Cadre de vie et l’Agence Nationale de l’Eau Potable en Milieu Rural lancent les travaux de construction de la première Station publique de Traitement des Boues de Vidange (STBV) du Bénin

En décembre 2020, le Bénin aura sa première Station publique de Traitement des Boues de Vidange (STBV) opérationnelle. Une question de dignité, de santé et de salubrité publique qui tient à cœur au Gouvernement du Bénin Révélé.

D’un coût total de 7.954.282.615 FCFA auquel il faut ajouter la maitrise d’œuvre, le projet de réalisation de la station est de nature à traiter une charge de capacité de 506 m3/jour à l’horizon 2035. Il s’exécutera sur une superficie de 20 hectares. La STBV sera réalisée dans le cadre du Projet d’approvisionnement en Eau Potable et d’Assainissement des eaux usées Urbaines (PEPRAU) sur financement de la Banque mondiale (Crédit 5931 BJ).

Au cours du lancement des travaux de réalisation qui a eu lieu ce mercredi 03 Octobre 2019 dans la Commune de Sèmè-Podji, les caractéristiques de cette infrastructure d’assainissement du cadre de vie ont été dévoilées à la population qui a marqué son adhésion totale au projet.

On retient que le projet comporte au moins 13 ouvrages et desservira toute l’agglomération du Grand Nokoué à savoir, Cotonou, Ouidah, Abomey-Calavi, Porto-Novo et Sèmé-Podji et sera dotée d’une autonomie en terme d’énergie électrique. Également, une voie d’accès sera pavée sur 700 mètres linéaires au moins pour conforter l’infrastructure à la fin des travaux.

Depuis les indépendances, en effet, le traitement des boues de vidange a toujours été une question d’assainissement du cadre de vie souvent négligée. C’est pour régler définitivement ce problème que le Gouvernement a initié ce projet de préservation et d’amélioration du cadre de vie qui se mettra en œuvre dans la Commune de Sèmè-Podji.

En procédant au lancement des travaux, Didier José Tonato, Ministre en charge du cadre de vie a félicité le leadership de Sylvain Adokpo-Migan, Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Eau Potable en Milieu Rural (ANAEPMR), structure fiduciaire et de tutelle du PEPRAU, pour avoir travaillé à la réduction du délai de démarrage de ce projet.

Le groupement EDE International/SETEM-Bénin est le maître d’œuvre du Projet. La réalisation des travaux est confiée à l’entreprise ASI-BF qui a déjà mobilisé près de 80% de son matériel sur le terrain afin de tenir dans le délai contractuel de 15 mois au plus, soit au plus tard en novembre 2020.

PFC-ANAEPMR-DCOM/PR

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Reading Time: 2 minutes