Le chef de l’Etat ougandais Yoweri Museveni traduit devant les tribunaux de son pays.

No Comments Afrique
Reading Time: 1 minute

C’est une initiative d’un étudiant ougandais qui dénonce son blocage sur Twitter par les services du chef de l’Etat après qu’il l’a traité de « dictateur ».

Hillary Innocent Taylor Seguya vent debout contre le président ougandais. L‘étudiant en Relations internationales à l’université de Havard a déposé une plainte contre Yoweri Museveni qu’il accuse de l’avoir bloqué sur Twitter depuis le 30 juillet. De fait, l‘étudiant ne peut ni retweeter, ni commenter ni voir les informations postées sur le compte présidentiel. Une atteinte à sa liberté d’expression et de participation à la vie politique de son pays, estime-t-il.

Dans sa plainte déposée au tribunal de grande instance de la capitale Kampala, Taylor Seguya demande en effet à la Cour de déclarer « irrecevable » l’action du président Museveni, d’autant que la procédure est « illégale, abusive, déraisonnable et irrationnelle », car elle a été menée sans préavis ni audition.

Le porte-parole du gouvernement, Ofwono Opondo, ainsi que le directeur de la division politique de la police ougandaise, Asan Kasingye, qui ont respectivement bloqué Taylor Seguya les 8 août et 20 juillet, ont également été nommés dans le procès…À suivre

Franck. S DANTON

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Reading Time: 1 minute