CRISE MAJEURE À L’EFMS PARAKOU : Talon doit agir.

Reading Time: 1 minute

(Cynisme et méchanceté veulent sacrifier les apprenants de 2 année aides soignants.)

Le virus de l’incompréhension et de la méchanceté aurait complètement infesté le ministère de l’enseignement secondaire. Sinon comment expliquer le manque d’empathie, et de remords de ce département qui, dans sa logique sans doute étudiée de fermeture de la filière, impose aux apprenants de 2ème année filière aide soignante de s’inscrire en 1ère année des autres filières de ladite école. Comment expliquer ce je m’enfoutisme par rapport aux efforts financières et intellectuels des parents et apprenants ? Comment analyser cette volonté de sacrifier, de saper les efforts des citoyens dans un contexte social si éprouvant ? Les réformes ne doivent t- elles pas tenir compte des contextes et particularités précises pour l’intérêt de la population ? Il est certes nécessaire de faire la parfaite adéquation entre la formation et l’emploi, mais dans cette logique ne devrait- on pas faire quelques exceptions ?
Les apprenants de cette filière sont dos au mur ; face à la décision d’un père fouettard. Leurs familles et eux mêmes ont la possibilité de saisir les juridictions du Bénin pour obtenir les réparations des préjudices de toutes formes qu’ils auront subi. Au cas contraire, il attendrons la justice de la nature ou celle divine qui mettra chacun face à ses actes. Ainsi va la vie.

Franck s. DANTON

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Reading Time: 1 minute