ACTUALITÉ POLITIQUE AU BÉNIN : Gbadamassi éventre son honorabilité !-NordBénin

S’il y a bien une particularité pour la compétition électorale prochaine qui capte l’attention de tous, c’est le désert de débat d’idées au profit de spectacles bons pour la poubelles, orchestrés par des vétérans qui oublient qu’ils sont sensés donner l’exemple. Des allégations attentatoires à la stabilité de notre pays, aux jeux de couloir malsains, ces acteurs politiques usent de toutes les incongruités que leur permettent leurs imaginations pour offrir une ambiance des plus désolantes aux populations béninoises qui n’aspirent qu’au bien-être.
À la faveur d’une conférence de presse animée dans la matinée de ce jeudi, le député Rachidi Gbadamassi, sans aucune retenue, comme pour faire plaisir au chef, s’est donné pour exercice de s’en prendre au parti « Les Démocrates » et à sa candidate au poste de Présidente. Celui-là même qui revendique deux décennies d’expérience en politique n’a point hésité à déclarer que la candidate Reckya Madougou « porte les germes de nuisance pour notre pays. Parce que tout le monde le sait et elle-même avoue publiquement qu’elle a eu des relations affectueuses et intimes avec plusieurs personnalités du pays et régionales ». Des propos qui touchent à la vie privée d’une personnalité de notre pays, quoi qu’on dise, et qui sont d’ailleurs indignent d’un responsable. Pour le député du Bloc Républicain, « Mme Reckya Madougou ne mérite pas la fonction présidentielle de notre pays ».
Les arguments concrets sont-ils si inexistants pour qu’on décide de s’en prendre à la vie privée de la ministre de l’ancien président Boni yayi ? une question légitime quand on sait que cette carte est généralement jouée par des amateurs à court d’idées et d’une sincérité discutable. Ces affirmations tendancieuses qui viennent heurter dangereusement la stabilité nationale, ne saurait être du genre à réjouir même le candidat Talon, et doivent être traitées comme il se doit. Plus loin, il est encore plus difficile de croire en la sincérité de l’homme qui se dit docteur de la politique béninoise quand on écoute la réponse du candidat à la vice-présidence qui, ce même jour, a affirmé que Rachidi Gbadamassi « a trahi ses propres collègues élus, dans une démarche qu’ils avaient pourtant collégialement engagée en faveur du parrainage du duo du parti Les Démocrates porté par la candidate Reckya Madougou ». Pour Patrick Djivo, l’homme quil qualifie « descroc politique N°1 » a également « trahi Patrice Talon, parce que tout en chantant publiquement ses louanges, il démarche et suscite des candidats contre lui ».
Vérité ou mensonge dans un camp ou dans l’autre, la certitude est que l’honorabilité de certains dont le député Gbadamassi, se voit véritablement ternie. L’homme devrait savoir, comme tous les béninois d’ailleurs, qu’en cette période sensible, les propos discourtois, du genre à mettre à mal notre paix légendaire, sont à éviter. Nous devons aller aux élections mais pas au prix de la vie des béninois. Les béninois ont besoin de garder cette paix et les acteurs politiques devraient s’abstenir de jouer avec le feu.
Toundé ALIOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *